jeudi 10 janvier 2019

INTERVIEW : Gwen Tomahawk


Illustrateur talentueux à la gentillesse légendaire ( que l'on a pu voir entres autres dans les valeureux magazines Aaarg et Distorsion ), Gwen Tomhawk est un des piliers graphiques de Speedball, ses illustrations poético-grotesques rythmant le zine depuis son passage à la couleur. 

1/ Salut Gwen. Tu peux te présenter pour ceux qui te connaissent pas ?
Salut à toi ! Moi c'est Gwen Tomahawk, j'habite à côté de la forêt, c'est mon côté ourson mais je ressemble plutôt à un leprechaun qui kiffe la bd indé, l'illustration, la peinture, le punk, le metal... En ce moment je suis grave dans le bon gros vieux rock psyché des 60-70's. Je collectionne de la musique de toutes sortes : je ne peux pas me passer de ça quand je dessine. Alors que dire de la bière !!!!!! Ben je me transforme en Gremlins, mais j'attends pas minuit. Visiblement j'aurai un bébé de 7 mois dans le ventre qui pête sans arrêt.



2/ Ha ha ça doit être sympa sur les stands !
Comment tu t'es retrouvé dans Speedball ?
De potes en commun, j'ai connu Melvin, Mina, Slo, Chester, Jess-X, Madd, Péco, ... Au début, ils m'avaient proposé de venir fresquer au sein du collectif Humungus pour un festival concert/anniversaire au squat des Tanneries à Dijon, megateufl !
Quelques fresques ont suivi  et de FIBD en FIBD, de beuverie en beuveries, nous voici déjà au treizième Speedball et de nouvelles rencontres se sont faites depuis : Gromain, Jokoko, Syl, Beuh, Dayou, la team Bunker Komix et le 23, ... Tout ça c'est l'histoire d'une bonne grosse bande de potes qui s'éclatent ! Le bateau de pirates est en perpétuelle mutation sur une vague qui reste dans les mêmes (s)trip(e)s et un credo bien marqué.
Pour ma première participation, on a utilisé une partie de mon panoramique "Toxique" dans le Speedball.#6. C'était trop bien de rejoindre la team que j'avais vu en touriste à Angoulême des années auparavant quand j'étais tout jeune, tout puceau et que je connaissais pas grand chose, ni grand monde.






3/ Ha merde ça nous rajeunit pas non plus. Tu peux nous parler un peu de ton taff dans le Speedball 13 ?
Pour le coup, je fonctionne plus à l'illus one shot. Depuis le début que j'y participe, j'ai testé pas mal de choses et c'est toujours un plaisir de voir ce que les autres ont réalisé sur un thème annuel et de se retrouver avec nos bébés entre les mains pour festoyer en Angougou. Pour celui de la Malédiction du #13, je me suis orienté vers des destins tragiques et pour la plupart mystérieux de célébrités.



4/ et sinon à titre perso, c'est quoi ta pire malédiction ?
Je ne vois pas vraiment de malédiction dans ma vie, pour le moment, tout se passe bien. Le truc cool, c'est d'avoir des proches que j'aime et qui m'aiment (c'est mon côté bisounourson). Des fois je pratique la mal-diction car je suis dilsequexi, c'est juste que je suis trop bourré, et pis y'a Alzheimer et Parkinson qui rôdent le lendemain ! Je n'ai pas été maudit en mode Hard x Core car j'en écoute suffisamment. Je suis fou mais parfois chiant et terre à terre "Boooorn Stubboooooorn !" et c'est loin d'être mes seuls défauts, d'ailleurs qui n'est pas un peu timbré ?

5/ un dernier mot ? Un sort à jeter aux lecteurs ?
Je n'ai surtout pas de sort à jeter aux lecteurs, vu ce qu'on se prend déjà dans la gueule par ce système de merde dans lequel on vit : nous sommes déjà maudits !
"When there's no room in hell, the dead will walk the earth ...."
Merci à toi !
Vous pouvez retrouver le taff de Gwen Tomahawk ICI !

Et pour précommander le prochain SPEEDBALL13 c'est là :







Aucun commentaire:

Publier un commentaire